J’ai eu des ramen tous les jours pendant une semaine: voici ce qui s’est passé

Pour le journalisme.

Chaque produit est sélectionné indépendamment par nos éditeurs. Si vous achetez quelque chose via nos liens, nous pouvons gagner une commission d’affiliation.

Signalez un amen retentissant et unanime de tous mes collègues fauchés, étudiants - le fait de manger des ramen sur une base désespérément consistante est une procédure bien trop relatable. Les repas ne deviennent pas plus élémentaires que ces sacs de bienfaits infestés de sodium; Quoi de plus facile que de jeter un paquet solidifié de nouilles et de poudre dans un pot et d’avoir un repas prêt à consommer sur votre table?





Regardless, this didn’t come without a twang of guilt and concern; after all, we’ve all heard the finger-waggling lectures from our doctors and mothers telling us to stay away from the delightfully low-priced fare. When I asked why, I would always receive a simple it’s bad for you